Qu’est ce qu’un logiciel de tranchage 3D (ou Slicer)

Pièce de test résine

Écrit par Audrey Fontaine

10 mai 2022

Le Logiciel de tranchage 3D, aussi appelé Slicer, joue le rôle d’étape intermédiaire entre votre modélisation et votre impression 3D. 

Comme nous l’avons évoqué dans l’article « qu’est-ce que la modélisation 3d », l’utilisation du logiciel de tranchage intervient juste après l’étape de modélisation. C’est donc la deuxième étape du process de fabrication, après avoir été modélisée puis générée en fichier représentant la « peau » ou surface de l’objet au format STL (le plus souvent ) c’est maintenant que l’on prépare les paramètres d’impression avec notre logiciel de tranchage 3D.

1. Ça sert à quoi un logiciel de tranchage 3D ?

Globalement le Slicer permet la conversion du fichier que vous avez modélisé en une série de couches, plus ou moins fine, correspondant aux différentes étapes de construction de l’impression réelle.

Le logiciel ensuite génère un G-code qui contient toutes les instructions d’impression qui sera envoyé à l’imprimante.
C’est l’étape durant lequel les réglages liés à l’impression (température de buse et plateau, vitesse d’impression, ventilateur ..) sont effectués.

En réalité le logiciel de tranchage a des rôles multiples :

Création du « scénario » d’impression : on l’appelle plus communément parcours d’impression mais avec la notion de scénario on comprend bien l’idée de la projection pas à pas de la future impression.

Positionnement de l’objet sur le plateau : on choisit son orientation, pour des raisons techniques mais également pour des raisons esthétiques surtout avec l’impression à dépôt de fil. En effet avec le FDM le striage de couche à couche est visible, il faudra donc choisir si vous souhaitez que votre statuette ait le striage horizontal ou vertical par exemple. Si vous imprimez sans relief vous pouvez également choisir d’imprimer la face de l’objet sur le plateau pour bénéficier de la brillance de cette face.

Définition du remplissage de la pièce : quel type de remplissage et à quel pourcentage souhaitez-vous que votre statuette soit imprimée. Parfois en effet nul besoin d’un remplissage important, vous économiserez ainsi du temps et de la matière.

Création des supports : là encore et comme nous l’avons vu à d’autres reprises tout dépendra du type de technologie utilisée. En photopolymérisation la pièce émerge du bain de résine et n‘a donc pas besoin de supports. En revanche en dépôt de fil, et c’est très facilement intelligible, l’extrusion ne peut s’accrocher dans le vide, il faut un support pour laisser au filament extrudé chaud le temps de durcir. N’ayez crainte tous les slicers possèdent des générateurs de supports pour vous aider.

2. Quel logiciel de tranchage 3D choisir ? 

Il y a deux écoles concernant le logiciel de tranchage 3D. Soit vous avez fait l’acquisition d’une imprimante qui possède son propre slicer ou vous devrez choisir entre de nombreuses propositions gratuites et quelques-unes possédant plus de fonctionnalités, mais payantes.

Chez NES-3D, Ryan utilise 3 logiciels de tranchage différents en fonction du type de résultat souhaité.

Le plus courant est Cura, il est gratuit et nous l’utilisons surtout quand nous souhaitons aboutir à un résultat très esthétique.

Le deuxième logiciel gratuit que nous utilisons est PrusaSlicer c’est une variation de Slic3R qui possède un large choix de texture pour l’aspect extérieur des pièces.

Notre dernier choix est Simplify3D qui est quant à lui payant. Ce logiciel de tranchage est très adapté à nos productions en série, car il possède des capacités d’optimisation de l’impression permettant une plus grande rapidité d’impression tout en conservant une qualité optimum.

Comme nous rien ne vous empêche d’adopter plusieurs Slicers en fonction de vos besoins. Il en existe d’ailleurs de très nombreux et fréquemment de nouveau émergents.

Vous pourrez retrouver Netfabb, MakerBot Print, Z-Suite, Thinkerine suite gratuitement par exemple.

Surtout, n’hésitez pas à nous faire vos retours d’expériences sur ces nombreux logiciels avec leurs avantages et inconvénients.

 

Nous voilà maintenant arrivés à l’étape d’impression, fichier modélisé puis G-code en main, place à l’impression.

Il vous reste à vous assurer que votre imprimante est parfaitement réglée et que toutes les conditions sont réunies pour un résultat à la hauteur de vos espérances. Je vous invite d’ailleurs à consulter notre article sur le Décollement des impressions 3D pour éviter les déconvenues ✌️

Ceci peut aussi vous intéresser

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.