Vous souhaitez savoir, qu’est-ce que la modélisation 3D ? Si c’est simple à apprendre ? Quels sont les différents types de logiciels de modélisation ?  Lire notre article est peut-être la solution à vos questionnements.

Connaissez-vous l’histoire de la “théière de l’Utah” ? Non ? Cet objet fait partie de l’histoire de l’informatique et plus particulièrement de la modélisation 3D. Martin Newell, un doctorant en informatique à l’université de l’Utah a, en 1975, transformé cette théière en modélisation 3D.

1. Qu’est-ce que la modélisation 3D ?

La modélisation 3D est l’étape en infographie tridimensionnelle qui consiste à créer, dans un logiciel de modélisation 3D, un objet en trois dimensions, par ajout, soustraction et modifications de ses constituants.
En gros, la modélisation 3D permet de créer ou reproduire un objet sous forme d’image 3D. Elle est réalisée manuellement à l’aide de logiciels informatiques comme :
  • Solidworks
  • 3Ds Max
  • Blender
  • Catia …
Vous pouvez par exemple, mettre en situation des objets avant de procéder à leur fabrication.
La modélisation 3D est présente dans de très nombreux secteurs comme l’automobile, les jeux vidéos, l’imagerie médicale en passant par l’industrie. Le secteur qui va nous intéresser, nous, c’est la modélisation 3D pour l’impression 3D
article blog - qu'est-ce que la modélisation 3D ?

2. La modélisation 3D pour l’impression 3D

En impression 3D il y a 3 étapes à respecter si vous décidez de modéliser votre objet :
  • Étape 1 : Modélisation 3D de votre objet
  • Étape 2 : Logiciel de tranchage ou Slicer : Convertir votre modélisation en langage G-Code pour l’imprimante
  • Étape 3 : Imprimer votre pièce
La première étape en Fabrication Additive est généralement la modélisation 3D de l’objet que l’on souhaite imprimer. Il s’agit donc d’abord de concevoir la pièce par ordinateur à l’aide d’un logiciel.

Après cette première étape de modélisation, il faudra générer un fichier qui sera lui-même envoyé sur un logiciel de tranchage qu’on appelle aussi Slicer. Ce logiciel permet de convertir le modèle en une série de fines couches. Il vous permettra aussi de générer un fichier G-code qui est le langage parlé par votre imprimante 3D. c’est grâce à ce langage que votre imprimante saura comment imprimer votre pièce.

La dernière étape, bien évidemment, sera l’impression sur votre machine 3D.

Vous l’aurez compris, la phase de modélisation est super importante dans votre processus d’impression 3D, c’est cette partie qui vous permet de créer n’importe quelles pièces dans n’importe quelles formes.

3. Pourquoi apprendre la Modélisation 3D ?

Maintenant que vous savez dans les grandes lignes qu’est-ce que la modélisation 3D vous voulez peut être savoir, mais pourquoi est-ce utile de l’apprendre ?

Comme je vous le disais précédemment, la modélisation 3D est présente dans de nombreux secteurs. Aujourd’hui très présente dans le développement des produits et objets du quotidien. Les personnes du métier de la modélisation 3D sont amenées à maîtriser la compétence 3D afin de présenter leurs produits avant commercialisation.

Dans le marketing et la communication la 3D peut aussi s’avérer être une plus-value à ne surtout pas négliger, le motion design par exemple permet de mieux séduire les consommateurs aujourd’hui.

4. Est-ce simple d’apprendre la modélisation 3D ?

La modélisation 3D c’est fun, mais ce n’est pas un truc que l’on apprend facilement, surtout qu’il existe des logiciels assez complexes. Si vous souhaitez apprendre avec des logiciels simples d’utilisation, je vous conseille notre article sur les logiciels de modélisations 3D pour débuter.

:ampoule: Sachez que nous pouvons vous proposer une formation sur la modélisation 3D pour l’impression 3D, n’hésitez pas à contacter Baptiste en bas à droite de votre écran :rougir:

Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner c’est d’y passer du temps et de modéliser des objets qui se trouvent autour de vous. C’est en forgeant qu’on devient forgeron.

5. Les différents types de logiciels de modélisation 3D

Il existe trois grandes familles de logiciel de CAO :
  • Les volumiques
  • Les surfaciques
  • La sculpture numérique 3D

Les Volumiques : l’objet est créé à partir de pièces volumiques primaires ( sphère, cône, cube..). Comme dans la fabrication traditionnelle on dépouille, on nervure, on crée, on coupe, on perce, pour obtenir son résultat. Logiciel très utilisé pour l’industrie, très adapté pour des pièces mécaniques et la conception d’assemblages. Solidwork et Catia sont les plus utilisés.

Les Surfaciques : C’est une conception plus libre. Il s’agit de lier et manipuler un ensemble de points positionnés sur une surface. C’est très adapté pour les pièces organiques. Il y a par exemple Autocad, Inventor ou Solidwork qui propose une version surfacique.

La Sculpture numérique 3D : À partir d’une boule de matière virtuelle comme un céramiste on modélise et on manipule pour atteindre la forme souhaitée. C’est très adapté au domaine artistique et à la joaillerie. Le plus connu est ZBrush. Attention toutefois, ce type de logiciel génère plus de polygones, le fichier sera donc beaucoup plus lourd.Des éditeurs de logiciels ont développé il y a quelques années des solutions 3 en 1 qui intègrent les trois méthodes, proposant également de nouvelles fonctionnalités ( topologie, design génératif.) Chez NES 3D nous affectionnons particulièrement l’éditeur tout en un créé par Autodesk : Fusion 360. Il est d’ailleurs très populaire.

J’espère que cet article vous a permis de répondre au mieux à votre questionnement, qu’est-ce que la modélisation 3D pour l’impression 3D. Si vous avez des choses à nous partager, besoins de conseils ou bien sous-traiter votre modélisation 3D vous pouvez nous contacter sur le chat en bas à droite du site ✌️