Comment utiliser la numérisation 3D pour la rétro-conception

Janssen Pillebout

7 septembre 2022

Pièce de test résine

Le processus de rétro-conception ou de rétro-ingénierie est un processus qui permet de générer des fichiers CAO à partir de scans 3D d’un produit existant.

Ce processus est couramment utilisé lorsque les plans originaux d’une pièce ne sont pas disponibles, lorsque la pièce a été créée manuellement mais doit être numérisée pour être industrialisée ou reproduite, ou lorsqu’un outil a été modifié manuellement et que sa géométrie doit être déterminée.

La rétro-conception ou rétro-ingénierie est un processus essentiel dans le domaine de la fabrication additive.

 La conception inversée est un processus qui permet de reconstruire à partir de zéro une pièce déjà fabriquée, en utilisant les plans originaux (s’ils existent) ou en se basant sur la numérisation 3D d’un objet existant.

Ce processus est souvent utilisé dans le cas où les plans de pièces sont perdus ou inexistants, lorsque la pièce a été créée manuellement et qu’il est nécessaire de la numériser pour une industrialisation ou une reproduction, ou encore lorsqu’un outil a subi une mise au point manuelle et qu’il faut déterminer sa géométrie.

Elle est également très utile en fabrication additive, car elle permet de générer des modèles CAO à partir d’objets existants et ainsi d’améliorer la modélisation 3D et les paramètres de fabrication.

fabrication additive et rétro-conception

Crédit Photo : boreal3d.com

Comment utiliser la numérisation 3D pour réaliser la rétro-conception ?

La numérisation 3D est l’une des étapes essentielles du processus de rétro-ingénierie, car elle permet de scanner un objet et de générer une représentation numérique de son contour. Cette représentation peut ensuite être utilisée pour créer un modèle CAO de la pièce à reconstruire.

Pour numériser une pièce, il existe plusieurs outils disponibles, comme les scanners 3D portatifs ou les caméras 3D. Ces outils permettent de capturer l’objet en trois dimensions et de le convertir en un fichier numérique qui peut ensuite être utilisé pour la rétro-conception.

Une fois l’objet numérisé, il est possible de le visualiser et de le modifier en utilisant un logiciel de CAO (comme SolidWorks, Catia ou Rhino). Le modèle CAO ainsi créé pourra être utilisé pour fabriquer une nouvelle pièce à partir de zéro ou pour modifier une pièce existante. 

numérisation 3D

Crédit Photo : Artec 3D – NES-3D Possèdent des scanner 3D Artec

Avantages de l’utilisation de la rétro-ingénierie en fabrication additive

L’utilisation de la rétro-conception en fabrication additive présente de nombreux avantages. Parmi les avantages les plus importants, on peut citer :

– La possibilité de modifier les designs existants et d’améliorer les produits. La rétro-conception permet de modifier les designs des pièces et d’introduire des améliorations, ce qui peut se révéler très utile en fabrication additive, où les modifications sont souvent plus faciles à réaliser que sur une machine conventionnelle.

– La capacité à fabriquer des pièces complexes. Grâce à la rétro-conception, il est possible de fabriquer des pièces complexes qui ne pourraient pas être produites avec une machine conventionnelle. De plus, la fabrication additive permet de fabriquer des pièces sans défauts et avec une qualité supérieure.

– La possibilité de produire des pièces personnalisées. Grâce à la rétro-conception, il est possible de produire des pièces personnalisées qui correspondent exactement aux besoins du client.

Exemples de cas où la rétro-conception peut être utilisée

La rétro-conception est un processus très utile et polyvalent, qui peut être utilisé dans de nombreux cas. Parmi les cas les plus courants, on peut citer :

– La reconstruction d’un objet à partir des plans originaux (s’ils existent). Si les plans de pièces sont perdus ou inexistants, la rétro-conception permet de reconstruire une pièce à partir des informations disponibles.

– La numérisation d’un objet existant pour créer un modèle CAO. La rétro-conception permet de numériser un objet et de générer une représentation numérique de son contour. Cette représentation peut ensuite être utilisée pour créer un modèle CAO de la pièce à reconstruire.

-Le développement d’outils et d’accessoires. La rétro-conception est souvent utilisée pour développer des outils et des accessoires qui n’existent pas encore. Ces outils et accessoires peuvent ensuite être utilisés en fabrication additive.

– La modification d’une pièce existante. La rétro-conception permet de modifier une pièce existante en introduisant des modifications qui amélioreront sa qualité ou sa fonctionnalité.

La rétro-conception est un processus polyvalent et très utile qui peut être utilisé dans de nombreux cas. Elle permet notamment de modifier les designs existants, de fabriquer des pièces complexes ou de produire des pièces personnalisées. En fabrication additive, elle présente de nombreux avantages, comme la possibilité de fabriquer des pièces sans défauts ou de modifier facilement les designs existants.

Vous pouvez contacter notre bureau d’étude grâce au formulaire de contact pour tous vos travaux en rétro-conception et numérisation 3D, nous serons ravis de vous accompagner.

Janssen Pillebout

Janssen Pillebout

Responsable des systèmes d'information

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.